Le pâturage et le bois de haie, valoriser les végétations semi-naturelles du Morvan

The property

Le projet en bref :

  • Thèmes : Développement du territoire, diversité de l’herbe, entretien du paysage, alimentation et bien-être animal, innovation
  • Calendrier : septembre 2018 à août 2021
  • Porteur de projet : Parc naturel régional du Morvan
L’activité agricole morvandelle est principalement basée sur l’élevage allaitant de bovins maigres destinés à l’export. D’autres productions, plus confidentielles, se développent : fermes laitières en circuits courts, élevage ovin etc. Quels que soient les systèmes, l’élevage en Morvan repose majoritairement sur l’herbe et l’exploitation de prairies naturelles. Nous assistons tout de même à une intensification progressive des pratiques et à l’abandon des espaces les plus contraignants. Par ailleurs, le réseau de haies qui constitue le paysage bocager du Morvan est en déclin, car parfois perçu comme une contrainte improductive par les agriculteurs chargés de leur entretien. Ainsi, chaque année ce sont plusieurs kilomètres de haies qui disparaissent du paysage.  Cette évolution des pratiques impacte la diversité floristique des espaces agricoles et provoque une banalisation des paysages.

Comment encourager les éleveurs à adopter des  pratiques valorisant les végétations semi-naturelles?

Vaches morvan

Les objectifs :

  • développer l’agroécologie : concevoir des systèmes de production qui s’appuient sur les fonctionnalités offertes par les écosystèmes,
  • changer de regard sur les haies, les zones humides, les végétations ligneuses, les coteaux séchants...,
  • protéger et valoriser la diversité de ces milieux,
  • améliorer la résilience des systèmes prairiaux et agricoles,
  • développer le broyage du bois de haie pour utiliser la plaquette obtenue en litière en remplacement ou complément de la paille,
  • améliorer l’autonomie alimentaire, énergétique et décisionnelle des exploitations,
  • améliorer les résultats économiques des exploitations et la qualité de vie,
  • valoriser le métier d’agriculteur et ses savoir-faire.

Les actions :

  • animation de groupes d’agriculteurs et de journées d’échanges sur les techniques de pâturage,
  • accompagnement individuel des éleveurs : diagnostics à l’échelle de l’exploitation, caractérisation des parcelles, définition des objectifs à la parcelle et réflexion sur l’adaptation des pratiques,
  • Organisation de journées de formation et accompagnement individuel sur la technique de la litière en plaquettes bocagères.

Les thèmes abordés avec les éleveurs :

  • le comportement alimentaire des animaux : l’éducation du troupeau, les préférences alimentaires, la motivation au pâturage, l’influence de la complémentation sur l’ingestion et la digestion de la ressource pastorale...
  • le fonctionnement biologique des végétations : la mise en réserve des plantes, les vitesses de croissance, les capacités de report sur pied, les périodes de sensibilité au pâturage...
  • la valeur alimentaire des ressources pâturées,
  • la notion de saisons climatiques, en lien avec les saisons de pousse de la végétation,
  • la définition d’objectifs à l’échelle des parcelles et la spécialisation parcellaire,
  • l’allotement et la variation des besoins alimentaires des animaux au cours de l’année,
  • la gestion et l’utilisation de végétations dominantes (par exemple les ronces, genêts, fougères, joncs…),
  • les adaptations au changement climatique et aux sécheresses.
Morvan élevage haies

Les résultats :

Depuis le lancement du projet (mars 2018), 3 journées d’échanges sur le pâturage ont été organisées et le Parc accompagne individuellement 6 éleveurs. Plusieurs d’entre eux ont testé des ajustements de leurs pratiques. Certains ont obtenu des résultats et acquis de l’expérience sur la spécialisation parcellaire et l’adaptation des pratiques en fonction des parcelles, des lots d’animaux et des saisons. Des techniques ont été testées, comme le pâturage tournant, le report sur pied, le pâturage des ligneux…

Pour la suite :

Le Parc du Morvan souhaite élargir davantage ces accompagnements et créer une réelle dynamique collective autour de ces thématiques. Concernant la valorisation des haies, le Parc prévoit d’accompagner plusieurs éleveurs volontaires pour tester la technique de la litière en plaquettes bocagères, afin que cette ressource soit gérée durablement et que les éleveurs obtiennent de bons résultats techniques. N'hésitez pas à consulter l'actualité sur le tournage qui à eu lieu dans le Morvan sur ce sujet ! 

Partenaires :

  • Techniques :
scopela      Chambre agriculture bourgogne franche comté  Natura 2000   CBNBP
  • Financiers :
Bourgogne franche comte   FEDER  

 

Informations pratiques

58230 Saint-Brisson, France

Connect with us
40 Views